Actualités

1'000 patients ont bénéficié de la technologie O-arm

Publié le 25.06.2020

Le PD Dr M. Assal et son équipe participent depuis 2010 à la mise au point d’une technologie chirurgicale ultra-précise utilisant un système de navigation tridimensionnelle (O-arm) pendant les chirurgies de la jambe, de la cheville et du pied. En juin 2020, leur 1’000ème patient a bénéficié de cette technologie arrivée à maturité. Ils viennent d’éditer un livre sur le sujet.

 

En quoi le Centre ASSAL a-t-il été précurseur dans cette technologie ?

Initialement réservée à la chirurgie du dos, cette technologie a démontré ses avantages en termes de sécurité et de précision très rapidement. Son transfert technologique dans le domaine de la jambe, de la cheville et du pied était dès lors un objectif évident. Cela a cependant nécessité le développement de stratégies et d’outils adaptés pour ce nouveau domaine d’application dont les exigences sont spécifiques.

 

Le PD Dr Assal et son équipe sont les pionniers de cette transition et donnent régulièrement des conférences sur ce sujet.

 

Qu’est-ce que la technologie O-arm ?

C’est une sorte de GPS qui va permettre au chirurgien un guidage en temps réel pendant son intervention, grâce à la création d’une image 3D de la zone à opérer. Ces images sont générées dans le bloc opératoire, pendant l’intervention. Elles permettent un placement très précis des implants et un contrôle continu de la réparation exacte d’une fracture, par exemple.

 

L’outil se présente sous la forme d’un grand anneau qui est positionné autour de la zone à opérer, autrement dit la jambe ou le pied du patient.

 

Dans quel type de chirurgie utilise-t-on le O-arm ?

L’imagerie 3D est utilisée dans différents types d’interventions :

  • Chirurgie mini-invasive
  • Chirurgie reconstructive
  • Trauma complexe de la cheville, du pied ou de la jambe
  • Déformation congénitale ou acquise
  • Tumeur osseuse

 

Quels sont ses avantages ?

La technologie O-arm permet d’atteindre une meilleure précision dans les gestes et d’être moins invasif. En effet, comme il n’est plus nécessaire de « voir » la zone à traiter, certaines chirurgies peuvent ainsi être réalisées sans devoir procéder à de grandes ouvertures.

 

Les images 3D rendent également possible d’avoir la certitude que le but recherché en préopératoire a été atteint avec précision pendant l’opération. Ceci permet de garantir un taux de réussite élevé pour ces interventions.

 

Finalement, les chirurgiens et l’équipe du bloc opératoire sont moins exposés aux radiations, comparé aux techniques conventionnellement utilisées. Ce qui est également un avantage pour la santé du patient.

 

Découvrez en vidéo comment notre équipe de chirurgiens utilise le système d’imagerie 3D O-arm dans son travail quotidien :