Pathologies

Fracture de la cheville

Fracture de la malléole

Origine

Les malléoles internes et externes qui font saillie de part et d’autre de notre cheville correspondent aux extrémités inférieures du tibia et de la fibula (péroné). Formant la voûte supérieure de notre cheville, elles peuvent se fracturer lors d’une torsion excessive du pied vers l’extérieur ou l’intérieur.

 

Traitement

Si le traumatisme touche une ou deux malléoles, l’interne et l’externe, on parle de fracture malléolaire ou bimalléolaire. Il existe également un cas de fracture appelée trimalléolaire qui joint à une fracture bimalléolaire celle du bord postérieur du tibia. En cas de traumatisme léger, lorsque les ligaments et la stabilité de la cheville ne sont pas mis en danger, le traitement conservateur classique consistant à immobiliser la partie lésée avec un plâtre en résine fine suffit. Si les lésions observées sont plus étendues au niveau des ligaments, du cartilage et de la cheville, le passage à la chirurgie est nécessaire pour fixer à l’aide de plaques, de vis et de fils, les fragments osseux et les repositionner à leur emplacement d’origine. Une immobilisation de six semaines est recommandée après l’intervention.